Comme il fallait s’y attendre, Madeleine Alchourroun a rassemblé autour de sa dépouille, une grosse foule que l’église n’a pu contenir.

Un parterre impressionnant de fleurs a entouré le cercueil porté par ses quatre neveux.

Nous avons reconnu de nombreuses personnalités du canton, M. Michel Glanes directeur de l’Hôpital de Bayonne, mais aussi une forte délégation de la Fondation LURO, vénérable institution d’Ispoure pour laquelle Madeleine a prodigué ses conseils avisés durant sa profession de comptable, puis fraîchement retraitée, avait intégré le Conseil d’administration de la Fondation jusqu’à en devenir la Présidente engagée comme l’a souligné dans sa prise de parole, le Docteur Jean-Bernard LHOSMOT.

Le prêtre officiant, Dominique CORNU, a souligné cet engagement , que d’heures passées au service des autres  pour ne pas perdre l’esprit de cette maison LURO". Il a aussi rappelé l’aide apporté aux femmes voulant entreprendre au travers la mise en place d’un outil que fut le CLEFE. Le prêtre a poursuivi en évoquant Madeleine, restée debout jusqu’au bout et ajoutant « la feuille de chants que vous avez entre vos mains, comporte une photo de Madeleine, souriante, et pourtant son corps est supporté par deux béquilles »

La cérémonie a été rehaussée par de beaux chants repris en chœur par l’assistance et l’au revoir avec un soliste en tribune ayant interprété le chant du Berger d’Urepel.

Madeleine repose à Uhart-Cize, dans le caveau de ses grands-parents maternels.

Nous renouvelons à sa famille notre profonde amitié, et nos affectueuses condoléances.

Jean-Baptiste

Numérisation_20210915 (2)

Madeleine, souriante...et pourtant...